Qu’est-ce qui rend une histoire intéressante? Qu’est-ce que qui fait de quelqu’un un bon storyteller (quelqu’un qui maîtrise le storytelling)?

Le storytelling est quelque chose que nous faisons tous naturellement sans nous en rendre compte, Mais il y a une différence entre une histoire classique, et un très bon storytelling.

Cet article est une retranscription en français des meilleures conseils donnés par les génies créatifs de Pixar qui sont passés maître dans l’art de raconter des histoire.

storytelling

Introduction au storytelling

Les humains racontent des histoires depuis que nous avons appris à parler, et probablement avant. Le pouvoir des histoire est tel qu’il a le pouvoir de connecter les gens au niveau émotionnel. Il faut écrire/communiquer des histoire inspirés de votre vie, car vous allez essayer de communiquer, faire ressentir un sentiment bien précis à votre audience.

Les histoires ne sont pas parfaite la première fois qu’elle sortent de notre tête, et elle ne le seront pas non plus au bout de la 30ème retouche.

Les bases d’un bon storytelling :

Cela remonte souvent à l’enfance, ou nous avons cette capacité à imaginer une autre réalité que celle que nous voyons. Plus tard on apprend à raconter une histoire en une seule image, ou en mimant les gestes ou expressions de quelqu’un. Les bases du storytelling sont ici.

En une fraction de seconde, et même de manière inconsciente, les gens réagissent à ce que vous leur montrez. Ce à quoi vous les exposez, que l’on parle d’une idée, d’une image, d’un son, ou d’un concept de storytelling. Et lorsque vous obtenez vos premières réactions émotionnelle à l’aide d’un storytelling, c’est comme une drogue, vous ne pouvez plus vous en passer, et vous cherchez à provoquer toujours lus d’émotions.

Le point clé d’un bon storytelling c’est de trouver des idées dans sa propre vie (et sa mémoire) en se demandant la dernière fois où l’on a vraiment été (heureux, triste, etc)… Des moment épiphanie venant de notre expérience personnelle pour être le plus honnête possible en essayant de retranscrire ce sentiment.

Car peut importe l’historie qu’on va raconter, on va la raconter pour essayer de provoquer un sentiment bien particulier.

Une histoire c’est…

  • Une séquence d’événements
  • Un début, quelque chose qui arrive et une fin.
  • Une histoire avec une qualité spéciale qui engage et nous tient émotionnellement.

Une bonne histoire ne donne pas ce que les gens attendent, rien n’y est dans la norme

au delà de la norme

Une bonne histoire envoi quelque part d’autre, vivre une autre vie. es scènes/émotions que vous proposer doivent aider le public à grandir. Dans chaque histoire, il y a des moments particuliers/uniques qui font une grande impression en vous.

 

Pour allez chercher votre imagination, écrivez chaque morceaux de votre histoire avec la technique du « que se passerait-il si… »

Que se passerait-il si… (inviter l’imagination dans une histoire que nous voulons explorer, les « what if » questions sont comme des clés qui ouvrent des portes vers un monde inconnu et vers l’imagination). Cela met en veille la partie logique du cerveau. Chaque élément, chaque micro-partie d’une histoire doit comporter une certaine forme de magie, en ne donnant pas ce que les gens attendent, ce qui est dans la norme..

Quelques phrases inspirantes sur le story telling

« Dites-moi les faits et je vais apprendre. Dites-moi la vérité et je vais croire. Mais raconte-moi une histoire et elle vivra dans le cœur pour toujours. « – Proverbe antique

« L’univers est fait d’histoires, pas d’atomes. » – Muriel Rukeyser

Faites connaître ce cours sur vos réseaux sociaux favoris :